LE PORTEUR D’HISTOIRE, LA PIÈCE D’ALEXIS MICHALIK RÉCOMPENSÉE DEUX FOIS AUX MOLIÈRES

Le porteur d’histoire est la dernière création du Théâtre 100 Noms que j’ai eue la chance de découvrir à l’occasion de sa première, le 13 janvier dernier. C’est une pièce écrite et mise en scène par Alexis MICHALIK, connu sur les planches pour Edmond ou encore Les producteurs mais aussi pour avoir réalisé sur grand écran le film Edmond retraçant – avec une part de fiction – la vie d’Edmond Rostand, auteur du célèbre Cyrano de Bergerac.

Ce spectacle étant une création du Théâtre 100 Noms, les comédiens présents sur scène m’étaient donc pour la plupart déjà connus. La pièce est en effet interprétée par Julie DELAUNAY qui joue aussi dans Le dîner de cons, Jonas LEBRUN que j’ai découvert avec cette pièce pour le coup, Régis MAZERY que j’ai vu dans Robin des bois, Aladin et Le dîner de cons,  Mélanie VINDIMIAN que j’ai découvert dans Le malade imaginaire et enfin Alexandre SIBIRIL qu’on ne présente plus, qui me fait beaucoup rire dans chacune de ses interprétations et que j’ai pu voir dans Je n’irai pas à Sing Sing, Miel ainsi que Le dîner de cons.

Maintenant que le contexte est installé, interressons-nous au spectacle en lui-même. Le porteur d’histoire est une pièce qui nous plonge dans un conte se déroulant en Algérie au début du siècle. Au fil du spectacle, d’autres histoires nous sont racontées, imbriquées les unes dans les autres, mais elles ont toutes un lien avec le conte principal. C’est ainsi que nous voyageons dans l’espace mais aussi le temps, remontant jusqu’au début du XIXème siècle et même au Moyen-Âge.

L’intégralité des personnages intervenant dans la pièce sont joués par les cinq comédiens qui changent donc régulièrement de costumes et d’accessoires au fil du spectacle. La pièce est cependant très bien ficelée et malgré la multitude de personnages, il est assez facile de s’y retrouver. J’ai trouvé la mise en scène quant à elle intéressante, aidée par des jeux de lumière nous permettant de comprendre les changements de lieux et de temporalité.

J’ai adoré cette pièce, qui est à la fois drôle et touchante et qui m’a transportée du début à la fin. Les cinq comédiens sont tous excellents et j’ai adoré découvrir cette succession de petites histoires qui sont à la fois reliées à la grande mais qui ont également contribué à la créer. Je vous recommande chaudement de découvrir cette pièce d’Alexis MICHALIK qui a été récompensée par les Molières 2014 pour son écriture ainsi que sa mise en scène. Elle est programmée au Théâtre 100 Noms jusqu’à la fin du mois d’avril 2022.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s